Accueil Recherche NouveautésEmail webmaster Tous les textes - FMCSommaire généralPage précédente
HTA : Les bêtabloquants ne font plus partie
de la liste des antihypertenseurs recommandés.

Sur Esculape , septembre 2012
Sources
http://www.jim.fr - European Heart Journal

Recommandations européennes :
  • un médicament efficace en cas de rénine basse (antagoniste calcique ou diurétique thiazidique) associe a un inhibiteur du système rénine-angiotensine (IEC ou ARAII/sartan en cas d'intolérance aux IEC) ;
  • autre association possible chez les sujets âgés : anticalcique associe a un diurétique thiazidique.

    Recommandations britanniques
  • Les Britanniques ont aussi enlevé les bêtabloquants qui n'apparaissent qu'en 4e ligne. En monothérapie, ils recommandent les antagonistes calciques chez les plus de 55 ans et un bloqueur du système rénine-angiotensine (SRA) chez les plus jeunes.
  • En bithérapie, ils préconisent l'association anticalciques + bloqueur du SRA (IEC ou (IEC ou ARAII/sartan en cas d'intolérance aux IEC).
  • Le diurétique thiazidique n'arrive qu'en 3ème ligne. Il est associé dans le cadre d'une trithérapie avec un antagoniste calcique et un inhibiteur du SRA.

    ===============================

    Revoir

    Traitement de l'hypertension artérielle
    Les IEC en première intention,
    les ARAII-sartans à réserver aux intolérances sévères aux IEC…
    [Lire]

    ===============================

    Nouvelles recommandations de la Société française d’HTA
    sur la mesure de pression artérielle du sujet âgé
    (novembre 2011)

  • Utiliser des tensiomètres électroniques
    À la différence des anciennes recommandations, il faut à présent mesurer la PA avec un appareil électronique, les appareils manuels classiques pouvant commettre des erreurs s’ils sont non vérifiés. L’appareil manuel apparait désormais non recommandé, que ce soit au cabinet de consultation, en hospitalisation ou à domicile.

  • Mesurer systématiquement la PA en position debout
    En effet, le risque de l’hypotension orthostatique à court terme peut être plus dangereux que celui de l’HTA, en particulier chez la personne âgée.

  • Mesurer la PA en ambulatoire est nécessaire
    La fréquence de l’hypertension « blouse blanche » est estimée à 25-30 % des patients âgés. Elle induit un risque de surtraitement injustifié et potentiellement dangereux. Il est donc important de faire bénéficier le patient d’une automesure ou d’une mesure ambulatoire de la PA afin de dépister les sujets ayant une HTA « blouse blanche » qui ne nécessiteront pas de traitement antihypertenseur.
    En EHPAD, il est utile de demander aux infirmières d’appliquer le protocole utilisé pour l’automesure, de la règle des 3 : 3 mesures le matin et 3 mesures le soir pendant 3 jours. Ceci aboutit à 18 mesures dont on prend la moyenne qui, normalement, doit être < 135/85 mmHg.
    Esculape: En ambulatoire,l'auto-mesure peut être utilisée

  • Objectifs tensionnels
    Chez les patients âgés de 60 à 80 ans, comme chez les plus jeunes, l’objectif est d’obtenir une PA < 140/90 mmHg. Chez les patients de plus de 80 ans, on reste sur un double objectif :
    ---- PAS < 150 mmHg ;
    ---- absence d’hypotension orthostatique.

    Les recommandations françaises (HAS 2005) sont les mêmes que les recommandations européennes (ESH 2009).
  • .
    Accueil NouveautésEmail webmaster Sommaire FMC Sommaire généralPage précédente