Accueil Recherche NouveautésEmail webmaster Tous les textes - FMCSommaire généralPage précédente
.HOMOCYSTÉINEMIE

L'homocystéine est un acide aminé soufré apporté par les protéines de l'alimentation (les acides aminés sont les "briques" à partir desquelles sont fabriquées les protéines de l'organisme). L'homocystéine est formée durant le cycle métabolique de la méthionine, un cycle très important de l'organisme qui aboutit à la formation de donneurs de méthyl et à la réparation cellulaire.

L'augmentation de son taux circulant doit être maintenant reconnue comme un facteur de risques important des maladies cardiovasculaires et des thromboses, au même titre que les facteurs de risques conventionnels.

Hyperhomocystéinémie Si > 10 micromole/l (12 voire 18 pour certains auteurs)
  • héréditaire (35% des canadiens français)
  • Déficit en folates, Vit B6 et Vit B12
  • Insuffisance rénale
  • Hyperthyroïdie
  • Diabète
  • cancer
  • Médicaments: métotrexate Phénitoïnes
  • Homme, age, masse musculaire, tabac, alimentation
Traitement :
Acide folique
La N-acetylcysteine, un autre acide aminé souffré qui agit notamment en synergie avec la vitamine C, pour augmenter le niveau des antioxydants cellulaires joue également un rôle important pour réguler le taux d'homocystéine.

A l'heure actuelle, il n'y a pas de preuve suffisante pour recommander le dosage d'homocystéine dans la population générale. L'homocystéine elle-même peut ne pas être un facteur de risque indépendant, car les taux sont corrélés à la fonction rénale, au tabac, et aux taux de fibrinogène et de protéine C, qui sont des marqueurs connus du risque augmenté de maladie coronarienne. De plus le seuil du risque n'est pas net et les taux limites varient de 12 à 18 µmol/L. Le traitement avec l'acide folique et les vitamines B6 et B12, baisse les taux d'homocystéine, mais il n'existe pas de preuve expérimentale que ce traitement réduise la survenue d'évènements cardio-vasculaires.

Les taux d'homocystéine devraient être mesurés chez les patients ayant une maladie coronarienne précoce et/ou un infarctus, et n'ayant pas de facteurs de risque classiques. Ils devraient également être mesurés chez les sujets ayant des antécédents de thrombo-embolies veineuses et d'athérosclérose.

Les sujets ayant des taux d'homocystéine > 12 µmol/L devraient être encouragés à augmenter leurs apports d'aliments riches en acide folique, tels que les légumes et les fruits. Des suppléments de 400-800 µg d'acide folique + 2-4 mg de vitamine B6 + 400 µg de vitamine B12 par jour peuvent être prescrits. Si les taux d'homocystéine dépassent 30 µmol/L, des supplémentations de vitamines à ces doses devraient toujours être envisagées.

Voir également HOMOCYSTEINE Facteur de risque cardio vasculaire
Voir également Une révolution dans le traitement et la prévention des maladies cardio-vasculaires (Controverse sur le site http://gestionsante.free.fr) ou copie locale
Accueil NouveautésEmail webmaster Sommaire FMC Sommaire généralPage précédente