Association pour le Remboursement
des Traitements du Trouble de l'Erection Masculine



Le Minstère de la Santé a pris la décision de ne pas rembourser le SILDENAFIL (VIAGRA ®) comme les injections intracarverneuses.

Cette décision est inadmissible et doit être combattue à la fois par le corps médical mais également par les milliers de patients dont les moyens financiers insuffisants ne leur permettront pas l'accés au traitement.

Cette attitude relève d'un mépris évident des patients
et d'une méconnaissance révoltante des implications psychologiques sérieuses
liées aux dysfonctionnements sexuels.

Si l'évaluation de 3 millions de français concernés est réelle,
combien de centaines de milliers vont être abandonnés ?
Quelle morale comptable peut elle justifier celà ?


L'ARTTEM vous invite à participer et à diffuser vers tous les médias et sites Internet cette campagne nationale visant à faire annuler la décision du ministère afin que ce traitement médical soit pris en charge par les caisses de sécurité sociale, les mutuelles chaque fois que la nécessité médicale sera motivée ( patients agés, diabétiques, etc...)


POUR ADHERER

Faire parvenir à l'association le texte suivant ou équivalent :

Je soussigné, " Nom, prénom, profession " demande par la présente
au Ministre de la Santé de reconsidérer la décision de non-remboursement
des traitements médicaux des troubles de l'érection masculine.
Date et signature


Email : ARTTEM@esculape.com
Fax : 02.62.55.31.94
Courrier: Dr H. Raybaud
43 Boulevard de la Providence
97400 SAINT-DENIS - REUNION (Timbre normal à 3 francs)

NB :
1/ Les adresses des adhérents ne seront pas utilisées en dehors de messages directements liés à l'objet de l'association
2/ Les statuts de l'association sont consultables à l'adresse Statuts ARTTEM
3/ L'adhésion n'entraine aucune autre contrainte mais nous comptons sur vous pour faire connaître l'association
5/ Toutes les initiatives et conseils sont les bienvenus

Dr H. Raybaud - Président de l'ARTTEM

MAJ Mai 1999
Viagra: le gouvernement britannique rembourse une érection par semaine
LONDRES, 7 mai 1999 (AFP) - Soucieux d'économie, le gouvernement britannique a décidé vendredi de rembourser une pilule de Viagra par semaine aux impuissants, les seuls à bénéficier de l'aide de la sécurité sociale pour acheter les petites pilules bleues.

LONDRES, Septembre 1999
le remboursement du Viagra dans certains cas seulement irrite les médecins
Y aurait-il de bons et de mauvais malades ou, plus exactement, des patients qui relèveraient davantage que d'autres de la sollicitude collective ? Le Ministre de la Santé de Tony Blair a décidé que le Viagra ne serait pris en charge par le NHS, équivalent britannique de la sécu, que s'il était prescrit à certains patients : ceux qui auront subi une intervention sur la prostate, une radiothérapie du bassin, qui auront été victimes d'une blessure de la moelle épinière, souffriront de diabète, de sclérose en plaques ou d'une affection neurologique reconnue. Cette prise de position a été dénoncée par les représentants des médecins britanniques. Ils la considèrent comme " cruelle et contraire à l'éthique " et lui reprochent peut-être aussi de faire reposer entre les mains du seul prescripteur l'espoir nourri par le patient de voir ce médicament pris en charge par l'assurance maladie. La question se pose de savoir s'il est légitime d'établir une différence dans l'accès aux soins selon que le trouble de l'érection est d'origine organique - blessure, maladie métabolique - iatrogène comme dans les suites d'une radiothérapie ou d'une intervention chirurgicale, ou encore psychologique. La souffrance endurée par le malade est bien la même alors, pourquoi introduire cette distinction ?

La France est terre d'égalité : tout le monde est logé à la même enseigne et... aucun remboursement n'est possible.

OTTAWA, 22 fév 2000
Les anciens combattants seront remboursés pour leurs achats de Viagra
Les anciens combattants canadiens seront désormais remboursés sous certaines conditions médicales de leurs dépenses en Viagra, a décidé mardi le ministère des Anciens combattants.
Le ministère avait reçu jusqu'à un millier de demandes par mois pour le remboursement du Viagra depuis son approbation au Canada en mars dernier et le produit contre l'impuissance a finalement été inclus dans la liste des médicaments remboursables, pour un maximum de six pilules par mois.
Le programme devrait selon les estimations concerner pour l'essentiel quelque 10% des combattants de la Deuxième Guerre mondiale et coûter environ 1,5 million de dollars canadiens (1 million de USD) par an.
Nouveautés wbm@esculape.com Sommaire FMCSommaire général Page précédente